Archives de catégorie : Fantaisies

« “En Route” pied au plancher ». Entretien avec Roberto Pippo, PDG de l’Agence Nationale de l’Excellence Scientifique (ANES)

Roberto Pippo est du genre modeste, il se présente à vous sans arrogance ni faux-semblants. Il est direct, franc, volontiers séducteur, il n’y va pas par quatre chemins pour vous persuader de l’importance de sa cause. L’excellence, il l’a dans la peau et la défend bec et ongles. Parce que l’Agence Nationale de l’Excellence Scientifique qu’il préside s’est aujourd’hui imposée comme le point de passage obligé de la recherche scientifique de pointe, en France comme à l’international, parce qu’il est un personnage truculent et inévitable, le Carnet Zilsel a désiré en savoir plus. M. Pippo a accepté de nous rencontrer pour une brève mais féconde interview. Avec une déroutante sincérité, il nous a livré les secrets d’une savante alchimie, qui transforme l’air en vent. S’il n’est pas toujours évident de suivre le CEO de l’ANES dans tous ses raisonnements, tant ils rompent avec les habitudes de la communauté de l’ESR, on doit lui reconnaître un talent inouï : celui de donner goût à l’« excellence » et de nous projeter dans un avenir radieux où chaque entrepreneur de l’innovation techno-scientifique peut devenir milliardaire pourvu qu’il sache jouer du pipeau. L’ESR, rappelait récemment Roberto Pippo non sans provocation, c’est un lieu où on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien. C’est bien l’intérêt et la puissance de l’ANES que d’aider à faire le tri, l’air de rien !

Commençons par le début : pourquoi l’ANES ?

C’est une bonne question ! Je n’y avais jamais réfléchi ! D’ailleurs je crois que personne n’y a jamais réfléchi… c’est curieux ! Je pense qu’à l’ANR non plus d’ailleurs !

Vous tenez un discours radical sur la gestion et le pilotage de l’ESR. Faut-il approfondir l’autonomie des universités ? Qu’en est-il de votre projet de les connecter de façon plus « synergétique » avec l’univers de l’entreprise, que vous considérez comme salvateur ?

Je préfère le terme d’université agile. Pour moi, les universités doivent être flexibles, numériques et connectées. Nous en reparlerons sûrement, mais je crois sincèrement à la dématérialisation totale de l’université. C’est un vrai challenge pour la #FrenchTech et le projet est actuellement en co-maturation dans une pépinière. Notre Sink Tank[1] ANES-PEPITE travaille également sur la question.

Grand auditorium du siège de l’ANES, quelques minutes avant l’annonce des résultats de l’année 2016 (crédits : Delegación de Turismo, Ayuntamiento de Aranjuez, 2007, via Flickr)

Continuer la lecture de « “En Route” pied au plancher ». Entretien avec Roberto Pippo, PDG de l’Agence Nationale de l’Excellence Scientifique (ANES)