L’État durable. Sur la vitalité d’une sociologie politique des structures

À propos de Pierre Lascoumes, Laure Bonnaud, Emmanuel Martinais, Jean-Pierre Le Bourhis, Le développement durable. Une nouvelle affaire d’État, Paris, PUF, 2014, 200 p.

L’ouvrage que Pierre Lascoumes a rédigé avec Laure Bonnaud, Jean-Pierre Le Bourhis et Emmanuel Martinais constitue une pièce d’importance dans le renouvellement des problématiques sur l’État que la sociologie politique a insufflé depuis une dizaine d’années. Les réflexions sur les instruments de gouvernement avaient déjà balisé un champ de recherche qui intégrait à la fois les impératifs d’une science politique attentive aux procédures concrètes de l’action publique et les attentes d’une sociologie des organisations soucieuse de ne pas perdre de vue la place des acteurs dans leurs structures.

dev durDans Le développement durable. Une nouvelle affaire d’État, les auteurs se saisissent d’une réforme administrative et politique d’ampleur (la fusion du ministère de l’écologie et de celui de l’industrie) pour ensuite en suivre les effets, les conséquences, les remodelages, les reconfigurations. Fondée sur des analyses d’archives institutionnelles (notamment les organigrammes et leurs vies successives) et de nombreux entretiens, l’enquête est envisagée comme une série de focus sur des moments précis de la réforme et sur des plans d’action variés. De la machinerie ministérielle aux réarrangements régionaux, de la lutte des grands corps d’ingénieurs aux remaniements des pratiques professionnelles, la vue est ample, mais toujours précise.

Continuer la lecture de L’État durable. Sur la vitalité d’une sociologie politique des structures