Une réponse sur “Un philosophe français label rouge, Carnet Zilsel, 1er avril 2016”

  1. Chers confrères et consoeurs, merci beaucoup pour ce papier passionnant sur cette imposture académique intolérable dont Debord avait pourtant résumé la réalité de manière définitive. Cela étant, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Pour ma part, ma formation d’économiste statisticien me pousse à utiliser le simple mais puissant principe de Paul Halmos qui en substance affirme que si après avoir lu plusieurs fois un paragraphe vous êtes dans l’incapacité de le résumer, c’est que tout simplement il ne signifie rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.